Accès immédiat à 1H de formation OFFERTE!

Les 5 techniques qu'utilisent les photographes professionnels

Votre appareil photo n’a plus de secrets pour vous. Vous avez petit à petit appris à maîtriser le triangle d’exposition, la balance des blancs ou encore l’utilisation du flash. Vous le laissez désormais en mode manuel et vous l’emmenez partout avec vous. Qu’allez-vous faire maintenant ? Allez-vous vous spécialiser dans les portraits, les paysages ou dans la photographie abstraite ? Quel que soit le domaine qui vous plaît le plus, la maîtrise complète de cette branche du 8e art passe avant tout par la composition ! Celle-ci permet d’attirer l’œil du spectateur tout en mettant un sujet en valeur.

Par cet article, je vais vous aider à devenir un photographe accompli en vous révélant les 9 commandements de la composition photographique. Préparez-vous à affûter votre œil de lynx… C’est parti !

Commandement n°1 : les tiers, tu respecteras

 

Apprivoiser la règle des tiers

Imaginez une image divisée en 9 parts égales par 2 lignes verticales et 2 lignes horizontales. Ces lignes se croisent en 4 endroits appelés points de force. La règle des tiers consiste à diviser les images en trois le long de ces lignes et à disposer les éléments importants de l’image sur les points de force.

Certains appareils photo proposent de montrer ces lignes directement dans le viseur, mais je vous garantis que rapidement, vous les visualiserez sans aide. Le but, lorsque l’on suit cette règle est de mettre en valeur son sujet. L’œil humain est naturellement attiré par cette composition en tiers et le sens de lecture apparaît alors comme évident.

Comment appliquer la règle des tiers ?

Vous êtes sur une superbe plage de sable fin et vous décidez d’immortaliser ce magnifique coucher de soleil. Prenez un peu de recul et composez votre image de la manière suivante : le ciel dans le tiers du haut et la mer dans le tiers du centre avec l’horizon pour ligne séparatrice.

La plage se trouve alors dans le tiers du bas séparée de la mer par la ligne horizontale basse. Enfin, placez le soleil couchant sur l’un des deux points de force du haut, généralement à droite. Voilà une composition parfaitement réalisée et agréable à regarder.

règle des tiers photo

Commandement n°2 : le cadre, tu rempliras

 

Mettre le sujet en avant

Pour donner encore plus d’intensité à votre composition, n’hésitez pas à faire un gros plan, soit en vous rapprochant, soit en zoomant, afin de permettre à votre sujet de remplir le cadre. De cette manière, vous êtes sûr que le spectateur ne se perdra pas dans la photo à cause d’éléments parasites.

Il s’agit d’une technique infaillible pour faire passer des émotions fortes, qu’elles soient positives ou négatives. Vous pouvez aussi user de cette règle pour faire ressortir des détails, ou en macrophotographie, par exemple.

 

Comment attirer l’attention sur le sujet ?

Cet enfant est le plus joyeux du monde et vous aimeriez communiquer cette joie à travers un cliché. Vous réglez votre appareil pour faire un superbe portrait, mais il manque quelque chose, comme une étincelle. Et si vous vous rapprochiez jusqu’à ce que son petit visage emplisse tout le cadre ? Ainsi, vous capterez bien mieux son joyeux sourire et ses yeux pétillants. De quoi faire fondre toute la famille !

 

Commandement n°3 : du cadre naturel, tu te serviras

 

Donner un effet cadré

Un cadre dans un cadre, comment fait-on ? Eh bien, en se servant des éléments environnants. Par exemple, des arbres qui entourent un joli couple de mariés, d’une fenêtre ouverte sur un beau paysage, ou encore des grilles barrant l’accès d’un magnifique château.

Ces éléments paraissent quelquefois superflus mais utilisés comme cadre, ils apportent une touche intéressante et originale à votre composition.

 

Comment intégrer un cadre naturel dans le cadre ?

Vous partez faire un petit tour au Pays du Soleil Levant en avril et vous décidez de vous arrêter près du Mont Fuji. En préparant votre voyage, vous êtes tombé des dizaines de fois sur ce cliché et pourtant une fois sur place, l’envie vous prend de le reproduire.

Trouvez des cerisiers en fleurs et placez-vous de telle sorte qu’ils encadrent le Fuji-Yama. Déclenchez et observez votre photo. Eh oui, elle n’a rien à voir avoir celles que vous avez déjà vu… Elle est bien plus belle, puisque c’est vous qui l’avez prise !

 

Commandement n°4 : la ligne, tu suivras

 

Trouver la ligne directrice

L’œil humain a naturellement tendance à être attiré par les lignes. Qu’elles soient horizontales, verticales, diagonales ou courbes vous pouvez les utiliser judicieusement dans la composition de votre photo pour amener votre spectateur vers les points forts.

Si vous voulez donner un effet équilibré et rigoureux à votre photographie, vous pouvez suivre les lignes droites. À l’inverse, les courbes ont plutôt tendance à introduire le mouvement et la grâce. En utilisant correctement les lignes directrices, vous trouverez rapidement des points de fuite intéressants pour faire voyager l’œil à travers l’image.

 

Comment utiliser les lignes directrices ?

En visite dans une grande ville remplie de gratte-ciels, vous souhaitez donner à votre composition une impression d’immensité infinie. Placez-vous si possible au centre de la rue, en toute sécurité bien entendu ! Maintenez votre appareil près du sol et utilisez les lignes de la chaussée et du trottoir afin d’emmener l’œil le plus loin possible. Les lignes horizontales de la rue ainsi que celles verticales des immeubles sont ici exploitées au maximum.

composition photo lignes directrices

Commandement n°5 : le point de vue, tu choisiras

 

Trouver un bon point de vue

Vous commencez à saisir la règle des tiers et les notions de lignes de fuite. Mais savez-vous comment les appliquer précisément ? Grâce au point de vue, bien sûr ! Finalement, c’est lui qui fait toute la différence dans la composition d’une photographie : au ras du sol, en hauteur, un peu plus à gauche, un peu plus à droite… Chaque centimètre qui existe dans l’espace offre un point de vue différent des autres.

Pour choisir un bon point de vue, vous avez juste besoin de prendre votre temps. Mettez-vous sur la pointe des pieds, à genoux ou à plat ventre, peu importe. L’important est que vous trouviez l’angle parfait pour faire la meilleure photographie possible.

 

Comment choisir un point de vue ?

Ce bâtiment célèbre a déjà été pris en photo des milliers de fois et sous tous les angles… En êtes-vous sûr ? Avez-vous essayé de le prendre en contre-plongée, depuis le toit de l’immeuble d’à côté, allongé sur le dos, en faisant le poirier ? Non ? Eh bien, le meilleur moyen de trouver un bon point de vue, est de tester, tout simplement. Car finalement, tout est une question de point de vue !

 

Commandement n°6 : la profondeur de champ, tu régleras

 

Donner de la profondeur à une photo

Lorsque je cherche à composer une photographie, je me pose toujours la question de la profondeur de champ. Pour mettre en valeur un sujet, rien de mieux qu’une faible profondeur de champ. Ainsi, le sujet se détache nettement par rapport au fond, qui lui devient flou.

Si au contraire, vous souhaitez que votre composition soit entièrement nette, préférez une grande profondeur de champ. Grâce à cela, aucun élément n’est flou et le spectateur a une vue d’ensemble.

L’idéal, lorsque vous voulez jouer sur ce paramètre, est de disposer d’un objectif de bonne qualité. Si vous le pouvez, prenez un objectif lumineux, ouvrant à f/1.4, pour avoir un beau fond flou, surtout si vous prenez des portraits.

 

Comment régler la profondeur de champ ?

On vous a offert un magnifique bouquet de fleurs et vous aimeriez l’immortaliser comme il se doit. Placez un objectif lumineux sur votre appareil photo reflex ou hybride et réglez l’ouverture du diaphragme à f/1.4 ou f/2.8. Faites la mise au point sur le centre du bouquet et déclenchez. Voilà enfin des fleurs qui ne se faneront pas.

composition photo profondeur de champ

Commandement n°7 : la symétrie, tu chercheras

 

Apporter de la symétrie

Nous voici dans ma règle de composition préférée ! La symétrie se trouve partout : dans la nature, en ville ou encore chez soi. Une fois votre œil de photographe exercé, vous la trouverez partout vous aussi. Les éléments de symétrie donnent très souvent des compositions intéressantes et suscitent des émotions diverses.

Par exemple, avec un simple mur en béton, vous pouvez donner un sentiment de vertige ; avec des courbes, vous créez l’illusion de l’infini ; avec un reflet dans l’eau, vous susciterez l’équilibre ; etc. Pour accentuer la symétrie, vous pouvez combiner la règle des tiers et des lignes directrices : effet garanti !

 

Comment jouer avec la symétrie ?

Vous êtes en visite au musée du Louvre et vous êtes ébahi devant la symétrie parfaite de sa fameuse pyramide de verre. Vous trouvez le parfait angle de vue depuis les escaliers qui descendent vers les guichets, levez votre objectif et calculez rapidement les tiers afin de placer les angles de la pyramide sur les points de force. Son sommet se trouve parfaitement au centre de la photo et toutes les lignes convergent en un même point. Parfait !

 

Commandement n°8 : les contrastes, tu intensifieras

 

Contraster ses photos

Si vous avez envie de renforcer l’impact de vos compositions photographiques, pourquoi ne pas jouer sur les contrastes ? Grâce à la juxtaposition de certains éléments, le contraste peut jouer un rôle très important dans l’image.

Le contraste le plus répandu est, bien entendu, le noir et blanc. Vous pouvez également jouer sur les ombres, les couleurs, les formes, les matières, etc. Le tout est d’apporter une note originale ou choquante à l’image. On peut également accentuer les contrastes grâce à un logiciel de retouches.

 

Comment apporter du contraste ?

En balade à la campagne, vous passez près d’un beau champ de coquelicots. Vous réglez alors votre triangle d’exposition de telle sorte que l’image sera très légèrement surexposée avec une faible profondeur de champ, puis vous faites la mise au point sur l’un des coquelicots du centre. Ainsi, le rouge des fleurs se détachera nettement au milieu du vert de l’herbe et des tiges.

 

Commandement n°9 : les motifs et textures, tu dévoileras

 

S’intéresser aux motifs et aux textures

Ils sont omniprésents ! Je veux bien sûr parler des textures et motifs qui nous entourent. Une forme présente de manière répétitive peut donner une photographie saisissante. Ici, il s’agit de mixer la règle des tiers, les lignes directrices et la symétrie pour avoir un cliché remarquable et original.

Les textures, quant à elles, donnent du relief tout en apportant une dimension intéressante. Privilégiez une lumière latérale afin de faire ressortir les matières au maximum. Photographier des motifs et des textures permet de donner un rythme à ses compositions.

 

Comment mettre en avant les motifs et les textures ?

En voyage dans une zone aride, vous êtes fasciné par les craquelures du sol. Celles-ci offrent un motif hors du commun et la matière sableuse donne une impression de fin du monde. Attendez quelques heures afin que la lumière du soleil apporte des ombres latérales, intensifiant ainsi la profondeur des crevasses. Vous avez désormais un cliché digne d’un reporter de National Geographic.

composition photo textures et matières

En conclusion

Je vais vous dire un secret : en photographie, il n’y a pas de secret ! Le meilleur moyen d’affûter son œil est de pratiquer, tester, essayer et réessayer jusqu’à ce que vous soyez attiré par tous les détails de la vie quotidienne sans avoir à y penser.

Entrainez-vous dès que vous le pouvez à appliquer les 9 commandements de la composition photographique grâce à :

  • la règle des tiers ;
  • le remplissage du cadre ;
  • l’utilisation du cadre naturel ;
  • la ligne directrice ;
  • le point de vue ;
  • la profondeur de champ ;
  • la symétrie ;
  • les contrastes ;
  • les textures et motifs.

 

Une fois toutes ces règles bien intégrées : oubliez-les ! Elles viendront naturellement de toute façon, et ne dit-on pas que toute règle est faite pour être transgressée. Certains des clichés les plus connus au monde ne respectent aucune des règles de composition et pourtant, ils sont saisissants.

N’hésitez pas à partager cet article si vous pensez qu’il peut aider un photographe en herbe. Pour aller plus loin et devenir un photographe accompli, pensez à aller voir mes programmes de formation. À bientôt !