Vous venez de faire l’acquisition de l’appareil photo numérique, reflex ou hybride de vos rêves ? Félicitations ! Maintenant, il va falloir apprendre la photographie : autofocus, balance des blancs, ouverture du diaphragme, règles de composition, etc. Il y tant de notions passionnantes à découvrir quand on décide de se lancer dans la photo. Et si, aujourd’hui, nous nous concentrions sur les différents modes de prise de vue ? En effet, le but pour devenir un bon photographe, c’est de se passer du mode automatique et de shooter en mode manuel. Enfin, la réalité n’est pas aussi simpliste, car il existe également des modes semi-automatiques, bien pratiques dans certaines circonstances. Alors, quel mode de prise de vue choisir ? C’est ce que je vous propose de découvrir tout de suite !


Automatique : en mode débutant


Comment fonctionne le mode auto ?

En mode automatique, vous vous contentez de viser et de shooter. Vous n’avez absolument pas la main sur le triangle d’exposition, à savoir : la vitesse d’obturation, l’ouverture du diaphragme et la sensibilité ISO du capteur.

De tous les modes de prise de vue, le mode auto est le plus simple. Et pour cause : vous n’avez rien à faire, votre appareil photo calculera toutes les données pour vous. La photo que vous obtiendrez sera nette et bien exposée, mais ne comptez pas sur ce mode pour créer un effet artistique.


Quand l’utiliser ?

Il y a deux cas de figure dans lesquelles utiliser le mode automatique :

  • si vous êtes débutant ;
  • si dans l’urgence, vous ne vous souvenez plus des réglages à utiliser.

Dans le premier cas, vous êtes débutant et vous voulez vous exercer à prendre de jolies photos. Le mode automatique a d’abord été conçu pour les personnes n’ayant aucune connaissance technique en photographie.

Les constructeurs se sont probablement dit qu’ajouter un mode automatique ferait augmenter les ventes des appareils haut de gamme en attirant une clientèle plus large. Cependant, je pense qu’il est dommage de mettre autant d’argent dans un appareil photo si c’est pour faire la même chose qu’avec un compact ou un smartphone.

Dans le second cas, vous commencez à avoir de bonnes notions de photographies, mais vous avez encore besoin de réfléchir avant de trouver les bons réglages. Si vous êtes face à une scène fugace, il serait dommage de la louper. Exceptionnellement, passez en mode auto et prenez le cliché.


Les scènes : en mode personnalisé


Comment fonctionnent les modes scène ?

Ces modes de prise de vue sont automatiques, vous n’avez donc aucun contrôle sur vos réglages. La différence avec le vrai mode auto, c’est que vous indiquez à votre appareil photo numérique les conditions de prise de vue de votre photo.

Il existe 5 différents modes de prise de vue scéniques, qui sont :

  • mode portrait : ce mode choisira d’office une grande ouverture afin de créer un flou d’arrière-plan ;
  • mode paysage : cette fois, vous obtiendrez une petite ouverture, ce qui aura pour effet d’agrandir la profondeur de champ et de donner un rendu bien net à votre photo ;
  • mode macro : pour photographier les fleurs ou les insectes. Ce mode est conçu pour photographier de près avec une petite ouverture et un temps de pose réduit ;
  • mode sport : pour capter tous les mouvements rapides. Vous obtiendrez donc une vitesse d’obturation élevée ;
  • mode nuit : comme son nom l’indique, il s’agit de photographier de nuit ou dans des endroits à faible luminosité. La vitesse d’obturation sera plus longue et le diaphragme sera ouvert au maximum.


Quand les utiliser ?

Si vous êtes un grand débutant, vous pouvez utiliser ces modes de prise de vue dans les situations indiquées par chaque mode (pour un portrait, photo de nuit, etc.). Cependant, je déconseille vivement d’utiliser les modes scène. Je trouve très frustrant de laisser l’appareil décider pour nous et je pense que cela enlève tout le plaisir de la photo.

Si vous apprenez la photographie, passez directement aux modes semi-automatiques : priorité ouverture ou priorité vitesse. En bref, vous ne devriez pas avoir besoin des modes automatiques, sauf en cas d’urgence.


Priorité Ouverture : en mode grandeur et petitesse


Comment fonctionne le mode A ?

Le mode priorité ouverture A (ou Av selon les modèles) fait partie des modes de prise de vue semi-automatique. Celui-ci vous donne uniquement la main sur l’ouverture du diaphragme de votre objectif photo. C’est-à-dire que c’est l’appareil qui se chargera d’équilibrer les ISO et le temps de pose en fonction de l’ouverture que vous aurez sélectionnée.

Grâce à ce mode, vous pourrez vous-même régler la profondeur de champ en fonction de votre sujet. Ainsi, dans certaines situations, comme en photo de portrait, vous pourrez volontairement créer un flou d’arrière-plan afin de mettre le visage de votre sujet en valeur.

Quand l’utiliser ?

Vous pouvez sélectionner le mode priorité vitesse dans les cas suivants :

  • pour vous entraîner à l’ouverture du diaphragme ;
  • pour apprendre à doser la lumière ;
  • pour faire de la photo de portrait ;
  • pour faire des photos de rue ;
  • pour faire de la macrophotographie.

Lorsque vous avancez dans votre apprentissage de la photo, les modes de prise de vue semi-automatique sont parfaits pour vous faire passer sereinement du mode auto au mode manuel. Vous pouvez ainsi expérimenter les différentes possibilités d’ouvertures du diaphragme et observer quels sont les valeurs automatiques choisies par votre appareil.

De plus, le mode Av est un mode très pratique en photo de portrait ou en macrophotographie. En effet, vous pouvez rapidement choisir votre profondeur de champ et ne pas perdre de temps à sélectionner tout le reste. Votre modèle n’aura pas forcément envie de poser pendant de longues minutes, le temps que vous trouviez les bons réglages.


Priorité Vitesse : en mode speed


Comment fonctionne le mode S ?

Parmi les modes de prise de vue, le mode S (ou T, ou Tv, selon votre modèle d’appareil photo) est celui qui vous permet de garder le contrôle sur la vitesse d’obturation du rideau. Le mode priorité vitesse laisse l’appareil photo calculer l’ouverture du diaphragme et la sensibilité ISO.

Ce mode est très pratique lorsque vous vous retrouvez face à une scène où il y a beaucoup d’action, en sport ou en animalier, par exemple. Vous pouvez ainsi sélectionner une vitesse rapide et ne pas perdre de temps avec les autres facteurs d’exposition.

C’est aussi le mode à privilégier si vous souhaitez photographier un enfant. D’expérience, je peux vous dire que ce n’est pas toujours facile de faire poser des petits et que c’est probablement l’un des sujets les plus difficiles à photographier, surtout en photos de mariage !


Quand l’utiliser ?

Utilisez le mode priorité vitesse de préférence lorsque :

  • vous apprenez à contrôler la vitesse d’obturation de votre appareil ;
  • vous avez besoin d’une vitesse très rapide ;
  • vous souhaitez effectuer une pose longue.

Vous progressez de plus en plus dans votre formation de photographe et vous en êtes peut-être à la partie sur la vitesse d’obturation. Dans ce cas, entraînez-vous en sélectionnant ce mode semi-automatique.

Comme indiqué plus haut, il arrive que l’on doive agir rapidement et que l’on n’ait pas le temps de régler convenablement son triangle d’exposition. Dans ce cas, choisissez le mode S pour des vitesses supérieures à 1/800e de seconde.

Enfin, vous pourriez avoir envie de tester la pose longue, que ce soit pour faire du light painting, du flou filé ou pour rendre l’eau brumeuse. Rappelez-vous que pour faire de longs temps de pose, mieux vaut s’équiper d’un bon trépied.

Le programme P : en mode formation


Comment fonctionne le mode P ?

Ce mode de prise de vue un peu particulier vous aide à sélectionner un couple ouverture/vitesse selon la sensibilité ISO que vous aurez vous-même définie au préalable. Grâce à votre molette, vous pourrez changer ce couple pour jouer sur la profondeur de champ ou sur la vitesse.

Concrètement : si vous réglez la sensibilité de votre capteur sur ISO 400, votre appareil calculera la vitesse et l’ouverture automatiquement une fois que vous aurez fait votre mise au point. Il vous proposera, par exemple, une ouverture à f/8 et 1/800e de seconde.

Si votre but est d’avoir une très faible profondeur de champ, vous pourrez tourner la molette jusqu’à obtenir un diaphragme ouvert à f/2.8 et une vitesse à 1/1600. Vous êtes ainsi assuré que votre photo sera correctement exposée.


Quand l’utiliser ?

Je trouve que cet outil est super pour apprendre à doser son triangle d’exposition. Vous pourrez ainsi comprendre rapidement comment l’ouverture du diaphragme, la vitesse du rideau et la sensibilité du capteur jouent sur la qualité et les effets d’une image.

N’hésitez pas à user des modes de prise de vue semi-automatique pour développer vos compétences en photographie ! Pensez à lire la notice de votre appareil photo, car le programme P peut être plus ou moins flexible selon la marque et le modèle de votre appareil. 

Une fois que vous aurez compris et expérimenté la façon dont fonctionne la relation entre les ISO, le diaphragme et le rideau, vous serez fin prêt pour passer en mode manuel !


Manuel : en mode pro de la photo


Comment fonctionne le mode M ?

Voilà nous y sommes : je vous présente le Graal des apprentis photographes. Sachez qu’une fois que vous aurez réussi à maîtriser le mode manuel de votre appareil photo, 80 % de votre apprentissage sera effectué ! Voilà qui motive, n’est-ce pas ?

En mode M, c’est vous qui gérez votre exposition de A à Z : ouverture du diaphragme, vitesse du temps de pose, sensibilité du capteur… c’est vous le maître et votre appareil photo n’a plus qu’à vous obéir !

Ce qui est bien avec le mode manuel, c’est que les possibilités sont infinies. Bon, je ne vais rien vous cacher, ça ne s’apprend pas en deux déclenchements… Il faut de la rigueur et de l’entraînement pour y arriver, mais quel bonheur une fois qu’on y parvient !

Quand l’utiliser ?

Le plus souvent possible ! Vous n’allez pas me dire que vous vous êtes offert un bijou de le technologie moderne à plusieurs centaines d’euros pour ne shooter qu’en mode auto. Avec le mode manuel, vous pouvez réaliser à peu près tous les clichés dont vous avez envie.

Cependant, j’attire votre attention sur une chose : pour être un bon photographe, il faut certes savoir utiliser le mode manuel et passer d’un réglage à un autre sans y penser… Mais, il n’y a aucune honte à utiliser les modes de prise de vue semi-automatique, voire automatique dans certaines situations.

Mieux vaut une belle photo prise en mode auto qu’une photo irrécupérable en post traitement prise à la va-vite en mode manuel.

En mode conclusion

Vous comprenez désormais quels sont les différents modes de prise de vue de votre appareil photo et comment les utiliser. Pour rappel, il s’agit de :

  • mode automatique ou mode auto ;
  • mode scène : portrait, paysage, macro, sport et nuit
  • mode semi-automatique priorité ouverture : A ou Av ;
  • mode semi-automatique priorité vitesse : S, T ou Tv ;
  • mode semi-automatique P ;
  • mode manuel ou mode M.

Il existe également un mode vidéo, mais je l’ai volontairement laissé de côté, car ce n’est pas le sujet de ce blog.

J’espère que cet article vous a permis de mieux comprendre votre appareil photo. Si c’est le cas, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux. Et pour aller plus loin dans la maîtrise de votre précieux caillou, n’hésitez pas à découvrir mes programmes de formation. À très vite !


Charles-Antoine
Charles-Antoine

Photographe professionnel