Accès immédiat à 1H de formation OFFERTE!

Les 5 techniques qu'utilisent les photographes professionnels

Depuis toujours, vous rêvez de grands espaces ! Vous êtes abonné à différents magazines traitant de voyage ou de photographie et vous restez en émoi dès que vos yeux se posent sur ces superbes photos de paysage. Le Grand Canyon, la forêt tropicale, la lagune, les toits de Paris… Vraiment, tous ces clichés vous laissent pantois et vous vous demandez si vous arriveriez à faire aussi bien. Savez-vous que vous aussi vous pouvez devenir photographe de paysage ? Si si, je vous assure que cela n’a rien de très compliqué, il suffit de connaître son matériel photo et de maîtriser quelques règles de base de la composition photographique. Allez, suivez-moi, je vais vous expliquer comment réussir vos photos de paysage !

 

Quel matériel utiliser pour prendre de belles photos de paysage ?

 

Savoir choisir le bon objectif

Si vous baroudez avec seulement un smartphone en poche, le choix du matériel photo sera vite fait. Mais si vous comptez emporter votre appareil photo reflex ou hybride avec vous, alors il vous faudra sélectionner le bon système optique avant de partir afin de ne pas trop vous encombrer.

Pour des photos de paysage, l’objectif grand angle est tout indiqué. Une courte distance focale, 28 mm ou moins, permettra de photographier nettement une large zone. Pour rappel, la longueur focale d’un appareil représente la distance entre la lentille et le foyer. Plus cette distance est courte, plus la zone couverte est étendue.

Pour les photographes avertis, l’objectif fisheye peut également faire de très belles photos de paysage. Cet objectif photo presque plat couvre la zone à photographier jusqu’à 180°. Cependant, il faut garder en tête que les lignes supérieures et inférieures présentent une légère courbure avec ce type d’objectif.

 

Avoir un filtre sous la main

En cas de forte lumière, il peut être utile de placer un filtre polarisant devant la lentille de l’objectif. Celui-ci filtre la lumière tout en évitant la surexposition. Par exemple, il arrive qu’un beau ciel bleu apparaisse blanc sur un cliché, car il a été surexposé. Grâce au filtre, le ciel sera bien bleu comme au naturel.

Le filtre évite également les reflets, ou lens flare, qui peuvent apparaître quand le soleil frappe directement la lentille de l’objectif. Vous voyez de quoi je veux parler ? Il s’agit de ces petites bulles de lumière que l’on voit apparaître parfois sur les clichés. Bien maîtrisé cela peut-être très esthétique, mais sinon, c’est une vraie calamité.

Si vous décidez d’utiliser un filtre polarisant, pensez à diminuer légèrement la vitesse d’obturation ou à ouvrir votre diaphragme d’un ou deux diaphs. En effet, le filtre laissant entrer moins de lumière, il faut bien compenser quelque part.

effets photographie paysage

Ne pas oublier son trépied

Pour des photos de paysage bien nettes, mieux vaut emporter son trépied. Celui-ci vous permettra de prendre de magnifiques couchers de soleil ou de créer un effet de brume sur la mer sans risque de flou de bougé. De plus, c’est un indispensable si vous comptez faire des poses longues.

Il existe différentes sortes de trépieds selon la taille de son appareil et la place dont on dispose. Néanmoins, je vous recommande de vous équiper d’un trépied léger et polyvalent. Prenez par exemple un trépied à système de pieds rétractables. Ceux équipés de rotules permettent de se caler facilement si le sol n’est pas droit, en montagne notamment.

 

Penser au post-traitement

Enfin, si vous souhaitez créer des effets, augmenter les contrastes ou vous débarrasser d’un élément disgracieux, mieux vaut posséder un bon logiciel de retouche. Grâce à lui, vous pourrez sublimer vos photos de paysage en quelques clics.

Si vous êtes un artiste dans l’âme, vous pourrez même créer des tableaux à partir de vos photos. Vous pourriez par exemple, y ajouter des personnages ou modifier les couleurs. Bref, avec ce type de logiciel, tout est possible !

 

Sur quelles règles de composition s’appuyer ?

 

Appliquer la règle des tiers

La règle des tiers consiste à diviser mentalement l’image en neuf parts égales grâce à deux lignes horizontales et à deux lignes verticales. On dispose les éléments importants le long de ces lignes ou sur l’un des quatre points de force où les lignes se croisent.

Par exemple, vous vous baladez dans la campagne au petit matin et vous aimeriez immortaliser cette légère brume qui s’élève au-dessus des champs. Vous allez donc vous placer de telle sorte que la ligne d’horizon entre le ciel et la terre vienne se caler sur la ligne horizontale supérieure.

La clôture d’un champ se superposera quant à elle à la ligne horizontale inférieure. Un arbre en avant-plan pourra faire office de ligne verticale et le soleil se levant à travers la brume pourra être disposé sur l’un des deux points de force du haut.

composition photographie paysage

Choisir son point de vue

Pour vos photos de paysage, le choix du point de vue est essentiel ! À quelques mètres près, on peut obtenir une photo totalement différente. Aussi, n’hésitez pas à ouvrir l’œil et à distinguer quels sont les endroits d’où peuvent être pris la photo.

Parfois, il peut suffire de se baisser ou de se mettre sur la pointe des pieds pour changer de point de vue. Alors n’ayez pas peur de bouger. Je pense d’ailleurs que la gymnastique du photographe devrait être un sport à part entière !

 

Jouer sur la profondeur de champ

C’est là une notion très importante en photographie. Généralement, pour les photos de paysage, on préfère une grande profondeur de champ. Alors, mieux vaut fermer le diaphragme de l’objectif :

  • à f/8 ou f/11 pour un bon piqué ;
  • à f/16 ou f/22 pour une très grande profondeur de champ.

Ainsi, toute la photo sera nette du premier-plan à l’arrière-plan. Cependant, il se peut que vous vouliez faire ressortir un élément visuel, par exemple, un arbre ou un véhicule qui passe au loin. Dans ce cas, ouvrez l’objectif à f/4, mais gardez en tête le fait que le fond de la photo sera flou.

 

Comment bien apprivoiser la lumière ?

 

Jouer avec le triangle d’exposition

Tout bon photographe doit savoir maîtriser le triangle d’exposition ! Celui-ci est composé de :

  • la sensibilité ISO : soit la sensibilité du capteur à la lumière ;
  • l’ouverture du diaphragme : pour laisser passer plus ou moins de lumière ;
  • la vitesse d’obturation : qui contrôle le temps durant lequel le capteur sera exposé à la lumière.

C’est grâce à lui que vous allez pouvoir jouer avec la lumière naturelle. En effet, contrairement aux photos prises en studio, les photos de paysage sont obligatoirement soumises à la lumière naturelle qui varie énormément selon la météo et le moment de la journée. Pour en savoir plus, je vous invite à lire mon article sur le triangle d’exposition.

 

Trouver la bonne exposition

En début et en fin de journée, la lumière est souvent douce, offrant des tons pastel au ciel. Celle-ci est généralement de meilleure qualité que la lumière plus dure du milieu de la journée. Avant de prendre vos photos de paysage, vérifier la position du soleil dans le ciel afin de savoir d’où vient la luminosité naturelle.

Savoir trouver la bonne exposition grâce à la lumière ambiante, vous évitera quelques déconvenues, notamment :

  • la surexposition : quand l’image est trop claire ou donne un effet « délavé » ;
  • la sous-exposition : quand le cliché est trop sombre, dénotant un manque flagrant de lumière.

 

Comment prendre ses photos de paysage ?

Partir en reconnaissance

Pour être sûr de prendre de belles photos de paysage, il faut d’abord savoir partir en reconnaissance. Il est rare que les clichés que l’on voit en poster ou en couverture de grands magazines aient été capturés en une seule prise.

Je dis souvent que la patience doit être la vertu première d’un bon photographe de paysage. N’hésitez pas à prendre des notes et à vous munir d’une boussole lorsque vous partez en reconnaissance. Testez différents points de vue, tentez de trouver le bon angle, revenez à différents moments de la journée. Bref, pour prendre en photo un superbe paysage, prenez votre temps !

 

Savoir faire la mise au point au bon endroit

C’est l’un des subtils secrets de la photographie de paysage. La mise au point met discrètement en valeur un élément du paysage à contempler. Il peut s’agir de la cime d’un arbre, d’une voiture dans le lointain d’un désert ou encore d’un rocher sortant des flots.

Placez votre collimateur sur ce que vous souhaitez faire ressortir afin que votre appareil fasse la mise au point dessus. La profondeur de champ est calculée à partir de ce point. Si vous décidez d’avoir une faible profondeur de champ, les plans à l’avant et à l’arrière de ce point seront plus flous que celui-ci.

Pour une photo de paysage à grande profondeur de champ, placer votre collimateur sur un point du plan intermédiaire, donc ni tout devant, ni trop au fond. Ainsi, toute votre photo sera nette !

 

Quels sont les différents types de photos de paysage ?

faire de belles photos de nature

Faire parler la nature

Bien sûr, quand on parle de photos de paysage, on pense tout de suite à des photos de nature. Mer, montagnes, forêt, désert, etc. La nature est belle, à nous de savoir lui rendre hommage en la sublimant par nos photos.

Ce qu’il y a d’extraordinaire à mon sens, c’est que dans la nature, on pourra prendre la même photo des milliers de fois, elle sera toujours différente, car selon la lumière ou l’heure du jour ou de la nuit le rendu ne sera jamais le même.

Faites-en l’expérience lors de vos prochaines vacances. Par exemple, si vous allez au bord de la mer, prenez trois jours de suite la même photo à trois moments de la journée : le matin au lever du soleil, à 14 heures lorsqu’il est au zénith et le soir à son coucher. C’est un exercice intéressant, car il vous obligera à trouver le bon triangle d’exposition et vous remarquerez que malgré le fait que vous ayez pris 9 fois la même photo, vous n’aurez jamais le même rendu !

 

Capturer l’essence d’une ville

Qui dit photos de paysage, dit également paysages urbains. J’aime particulièrement ce type d’images qui permet de jouer sur les contrastes et les matières. Je trouve intéressant de faire de la photo urbaine avec le même esprit que la photo de nature : attendre patiemment la bonne luminosité, déclencher pile à la seconde où il n’y a plus personne dans la rue, etc.

N’hésitez pas à prendre de la hauteur pour ce type de cliché : en haut de la tour Montparnasse à Paris, de l’Empire State Building à New-York ou de la tour Roppongi Hills à Tokyo, la ville qui s’étend sous vos yeux est fascinante.

Le paysage industriel offre lui aussi des perspectives intéressantes. Une série de vieux hangars rouillés, des silos de béton, des cheminées dans le lointain… Tous ces éléments, qui peuvent sembler disgracieux à certains, peuvent devenir de vraies œuvres d’art sous l’objectif d’un photographe.

réussir photos de paysage

En Conclusion

Prêt à prendre de superbes photos de paysage ? N’oubliez pas d’emporter le matériel adéquat :

  • objectif grand angle ;
  • filtre polarisant ;
  • Trépied.

N’oubliez pas : la patience est l’amie du photographe de paysage ! Repérez les lieux, apprenez à composer avec la lumière, choisissez les bons réglages et déclenchez, je vous garantis de magnifiques clichés.

Cet article vous a inspiré ? Pensez à le partager sur vos réseaux sociaux, peut-être avez-vous de futurs photographes de paysage autour de vous sans que vous le sachiez ! Pour en savoir plus sur la photographie et devenir une photographe de talent, n’hésitez pas à découvrir mes programmes de formation. À très bientôt !