Accès immédiat à 1H de formation OFFERTE!

Les 5 techniques qu'utilisent les photographes professionnels

Lorsque j’ai décidé d’apprendre la photographie il y a quelques années, le challenge m’a paru insurmontable. Comment allais-je bien pouvoir me hisser à la hauteur de mes photographes préférés ? Car se former à la photo, c’est comme commencer le sport : au début, on est hyper motivé, on y pense sans arrêt et on y va tous les jours. Mais au bout d’un moment, on s’essouffle, on y va de moins en moins souvent et on finit par abandonner. Pourtant, si j’en suis là aujourd’hui, c’est bien grâce à la persévérance. Vous voulez connaître mon secret ? Je me suis tout simplement donné des objectifs à atteindre ! Voyons tout de suite comment se fixer des objectifs pour progresser rapidement en photographie.

Pourquoi se fixer des objectifs ?

Alors bien sûr, tout dépend de vos aspirations. Si vous avez acheté un appareil photo reflex dernier cri juste parce que la boîte était sympa et que votre seul objectif est de l’exposer sur la table du salon, vous n’aurez pas vraiment besoin de tout ce dont je vais vous parler.

Blague à part, se fixer des objectifs est primordial pour avancer en photographie. Si vous êtes totalement débutant, il vous faudra prendre conscience que l’apprentissage de la photo prend du temps et qu’il ne faut surtout pas tenter de brûler les étapes.

Se fixer des objectifs est important pour :

  • donner du sens à ce que vous faites. Si vous avez acheté du matériel photo, c’est bien pour apprendre à vous en servir correctement, n’est-ce pas ? ;
  • mieux gérer votre temps. Ainsi, vous optimiserez votre temps et ne le perdrez pas à manipuler votre boîtier dans tous les sens sans résultats probants ;
  • augmenter votre estime de soi. Imaginez votre joie et votre fierté lorsque vous réaliserez enfin de magnifiques clichés et que vous les montrerez à vos proches ;
  • savoir ce que vous voulez. Grâce à des objectifs clairs, vous trouverez votre style plus rapidement et vous pourrez mieux vous concentrer dessus et vous améliorer.

objectif photographie

Comment se fixer des objectifs SMART ?

Connaissez-vous la méthode SMART ? Je l’avais rapidement évoqué dans mon article sur comment progresser en photographie. Il s’agit d’une méthode qui aide à se fixer des objectifs clairs et facilement réalisables. Voyons-la maintenant en détails.

Un objectif Spécifique

Dans un premier temps, il va vous falloir déterminer un objectif spécifique. Celui-ci devra être clair et précis et tenir en deux lignes maximum. Par exemple : « Je souhaite réaliser de beaux portraits de ma famille » ou « J’aimerais ramener des belles images de mon tour du monde et être publié dans un magazine célèbre. », etc.

De plus, cet objectif doit être un véritable engagement envers vous-même. Vous devez parfaitement saisir la réussite ou l’échec que cet objectif représente pour vous. Soyez donc responsable et ne prenez pas de décisions à la légère au risque de vous décevoir vous-même.

Un objectif Mesurable

Une fois votre objectif clairement défini, rendez-le quantifiable, ce qui vous permettra de suivre facilement vos progrès. Si votre but est de maîtriser le triangle d’exposition pour saisir comment jouer avec la profondeur de champ, notez dans un cahier les réglages que vous avez effectués.

Ainsi, vous pourrez découper votre apprentissage en tranche. Choisissez, par exemple, de commencer avec l’ouverture du diaphragme : d’abord, tentez d’obtenir une grande profondeur de champ avec un fond bien net à f/16, puis diminuer l’ouverture jusqu’à parvenir à créer un beau flou d’arrière-plan.

Un objectif Atteignable

Votre objectif se doit d’être « ambitieux, mais jouable ». Je m’explique : si vous n’avez jamais fait de photo de toute votre vie et que vous vous dîtes que vous allez exposer vos œuvres dans une galerie le mois prochain, excusez-moi de vous dire que vous allez droit dans le mur !

Par contre, si votre ambition est effectivement d’exposer un jour vos photographies, découpez ce rêve en plusieurs objectifs atteignables. Commencez par apprendre à maîtriser votre appareil, puis apprenez les règles de composition, trouvez votre style, etc.

Un objectif Réaliste

Nous venons de voir que votre objectif se doit d’être atteignable, c’est-à-dire que vous devez être en capacité personnelle de le réaliser. Ici, il s’agit de définir un objectif réaliste, c’est-à-dire que votre environnement extérieur doit être en corrélation avec votre but.

Imaginez que votre objectif soit de photographier les oiseaux. Si vous vivez en plein centre d’une ville bétonnée et que vous n’allez jamais à la campagne, car vous n’avez pas de voiture, il va être difficile d’atteindre cet objectif. Sauf, peut-être, si vous vous concentrez exclusivement sur les pigeons…

Un objectif Temporellement défini

Enfin, votre objectif se doit d’être défini dans le temps. Imaginez-le dans son ensemble puis découpez-le et faites-vous un planning. Personnellement, je trouve que de se fixer des objectifs à 90 jours, soit 3 mois, est idéal. Cela permet de prendre le temps de réaliser tout ce qu’on souhaite entreprendre dans un laps de temps ni trop long, ni trop court.

Mon objectif à long terme est de devenir un très bon photographe et de maîtriser un maximum de techniques. Alors, tous les trois mois, je me demande quelle technique j’ai envie d’apprendre. C’est aussi simple que ça !

objectifs photo


Exemple d’objectif SMART

En ce moment, j’aime bien la photo de feux d’artifice. L’été approche et avec lui, la saison des spectacles pyrotechniques, je me suis donc préparé un nouvel objectif SMART à accomplir en juin, juillet et août.

Objectif spécifique : réussir de belles photos de feux d’artifice et en accrocher une en grand format dans mon entrée.

Objectif mesurable : m’entraîner à changer les réglages de mon appareil photo le plus vite possible, car en photo de feux d’artifice, la luminosité change souvent.

Objectif atteignable : je maîtrise déjà les réglages du triangle d’exposition, mais il me manque un peu de rapidité. Je vais donc m’entraîner dès maintenant à prendre des photos en luminosité changeante (dans le noir avec la télé allumée sur un film d’action, par exemple).

Objectif réaliste : je me suis déjà renseigné sur les feux d’artifice qui auront lieu dans ma région cet été et je sais qu’il y a en plusieurs auxquels je vais pouvoir assister.

Objectif temporellement défini : je vais m’entraîner au mois de juin et je sais que je serai prêt pour la saison ! En septembre, un beau cadre coloré trônera dans mon hall, je vous le garantis !

Comment être sûr d’atteindre son objectif ?

Écrire ses objectifs

Saviez-vous que l’écriture était un multiplicateur de motivation ? En effet, pour se fixer des objectifs, il est impératif de les coucher sur du papier. Cela permet de les structurer et de se sentir totalement impliqué.

On dit que pour atteindre ses objectifs, il faut les découper en petites sections. Ainsi, ils semblent moins insurmontables et on est plus enclin à s’investir à 100 %. L’idéal est de segmenter les objectifs selon les trois valeurs temporelles suivantes :

  • long terme, par exemple : devenir photographe professionnel ;
  • Moyen terme : créer son entreprise en photographie ;
  • Court terme : acheter du matériel professionnel et savoir le maîtriser.

En parler autour de soi

Pour aller plus loin dans l’engagement pris vis-à-vis de soi-même, le mieux reste d’en parler autour de soi, à ses proches, à sa famille, etc. C’est un excellent moyen de se motiver et de visualiser le résultat.

Ainsi, vous vous assurez le soutien de votre entourage, qui saura certainement vous rebooster dans les moments de laisser-aller. De plus, en parler rend les choses concrètes : votre rêve n’est plus seulement dans votre tête, mais il commence à vivre à travers vos paroles.

Enfin, vous ne pouvez plus faire machine arrière ! Maintenant, les gens savent que vous allez bientôt savoir leur tirer le portrait et ils vous attendent avec impatience.

Utiliser la programmation neuro-linguistique

Vous vous demandez sûrement ce qu’un terme aussi barbare vient faire dans un article sur la photographie. Pourtant, la programmation neuro-linguistique est un excellent levier de motivation. Car se fixer des objectifs, c’est bien… Les tenir, c’est mieux et c’est là que la PNL entre en jeu !

L’un de ses méta programmes nous intéresse particulièrement ici. Il s’agit du programme « Rapprochement / Éloignement ». Le principe est simple : chaque être humain a une tendance dominante à vouloir se rapprocher d’un but, ou s’éloigner d’une contrainte.  

Dans le cas de la photo, vous pourriez avoir envie de vous rapprocher d’une meilleure connaissance de votre matériel, mais aussi de vous éloigner des sorties photo dans le froid.

La solution est alors de se trouver une double motivation. Si vous sentez que vous n’avez plus envie de faire l’effort d’apprendre de nouvelles techniques photographiques, essayer de combiner l’éloignement et le rapprochement.

Ne vous dites plus : « J’ai envie d’aller vers la photo de paysage, mais il fait trop froid. » Cette pensée est totalement démotivante et contre-productive. Songez plutôt comme ceci : « J’ai envie d’aller vers la photo et de me débarrasser de mon ignorance en la matière. ». Maintenant, à vous de trouver votre double motivation !

se fixer des objectifs


Se fixer des objectifs quand on débute en photo

Vous débuter totalement en photographie et vous n’avez pas d’idées sur les étapes à suivre ? Pour se fixer des objectifs, voici une liste non-exhaustive des marches à franchir pour devenir un meilleur photographe.

Découvrez votre appareil

Une fois votre appareil photo tout neuf en main, commencez par prendre des photos en mode automatique. Exercez-vous à le tenir correctement et à viser.

Changez de mode

Vous avez compris comment prendre votre appareil photo en main ? Parfait ! Passons maintenant à la base : le triangle d’exposition. Pour ce faire, aidez-vous des différents modes de prise de vue :

  • mode Priorité Ouverture pour l’ouverture du diaphragme ;
  • mode Priorité Vitesse pour le temps de pose ;
  • mode Manuel pour combiner les deux avec les ISO.

Se lancer un défi

Une fois que vous maîtriserez parfaitement le triangle d’expo, lancez-vous un défi « une photo par jour ». Vous pourriez la poster sur Instagram ou sur un autre réseau social. Cela vous permettra d’avoir des retours d’autres photographes et ainsi de vous améliorer.

Définir son style

Rapidement, vous vous rendrez compte que vous avez certaines préférences photographiques. Petit à petit, vous vous dirigerez vers un ou plusieurs genres et vous affinerez vos talents. Cependant, il est important de tester différents styles avant de se prononcer.

Au moment de se fixer des objectifs pour définir son style, un débutant doit penser à intégrer tous les genres à son planning. Une semaine en photo de nuit, une semaine en portrait, une semaine en animalier, etc.

Trouver de nouvelles compétences à acquérir

Vous voulez une bonne nouvelle ? La photographie est un art très vaste et il est impossible de tout savoir et de tout maîtriser. En quoi est-ce une bonne nouvelle ? Eh bien, parce que comme ça, on ne s’ennuie jamais !

Vous maîtrisez la retouche photo, le portrait ou la macrophotographie ? Félicitations, quel est votre prochain objectif : le bokeh, le paysage, l’architecture ?

En bref

Prêt à se fixer des objectifs et à s’y tenir ? Rappelez-vous qu’il est important de le faire pour progresser rapidement dans votre pratique de la photographie.

Utilisez la méthode SMART pour définir correctement vos objectifs. Ceux-ci doivent être :

  • Spécifiques ;
  • Mesurables ;
  • Atteignables ;
  • Réalistes ;
  • Temporellement définis.

Pensez à écrire vos objectifs et à en parler à vos proches pour vous assurer de leur soutien moral. Enfin, restez concentré sur vos rêves et tentez de ne pas vous en éloigner.

Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à le partager et à en discuter avec d’autres photographes en mal d’objectifs. Et pour devenir un photographe hors pair, consultez mes programmes de formation. À très vite !