Accès immédiat à 1H de formation OFFERTE!

Les 5 techniques qu'utilisent les photographes professionnels

D’aussi loin que vous pouvez vous souvenir, la photographie vous a toujours fasciné. Que vous rêviez de devenir photographe depuis votre plus tendre enfance ou que cette envie vous soit venue plus tard, il existe de nombreuses manières de se former à la photographie. Devenir photographe professionnel a permis à de nombreuses personnes, moi y compris, de vivre de leur passion et de réaliser leur rêve. Mais peut-être vous demandez-vous comment faire pour devenir photographe professionnel ? Effectivement, il n’est pas toujours simple de rassembler toutes les informations nécessaires pour se lancer dans la profession de photographe. Des études à accomplir aux tâches administratives à réaliser, je vous vais vous guider pas à pas pour devenir un photographe professionnel accompli.

 

Quelles études pour devenir photographe professionnel ?

 

Le Bac Pro Photographie

Anciennement CAP photo, le Bac Pro Photo s’adresse aux élèves de 3e qui souhaitent poursuivre leurs études dans cette voie. Ce diplôme d’état s’étale sur 3 ans et prépare les futurs assistants photographes, techniciens de laboratoires et opérateurs en magasin.

Les élèves y découvrent les différentes techniques photographiques, allant de la prise de vue en reflex numérique au développement des pellicules argentiques. L’acquisition de ces connaissances se fait à la fois dans l’établissement scolaire et lors de stages. Le diplômé pourra postuler en agence de presse, en studio, dans le commerce ou encore se lancer en tant qu’indépendant.

 

Le BTS Photographie

Également diplôme d’état, le BTS Photo est accessible aux jeunes gens ayant un baccalauréat en poche. Cette formation continue, d’une durée de deux ans, prépare les élèves au métier de photographe. Ainsi, une fois le diplôme niveau Bac +2 obtenu, les élèves pourront assurer la prise de vue dans son ensemble.

Ce diplôme prépare donc les futurs reporters et photographes de studio. Un diplômé pourra prétendre à la vente de tirages ou de matériel photographique. Il pourra également s’installer en tant qu’artisan-commerçant, devenir photographe professionnel indépendant ou intégrer l’entreprise d’un fabricant de matériel.

 

Le Master Pro Photographie

Ce master pro universitaire, section Arts avec mention photographie, s’intègre après une licence d’arts plastiques. Il est proposé dans certaines universités françaises, comme à l’université Paris 8, ou à l’étranger.

En plus d’apprendre les différentes techniques photographiques, ce diplôme d’études poussées apprend aux étudiants : l’histoire de l’art, la conception visuelle et la médiation artistique. Les élèves ayant obtenu ce diplôme pourront prétendre aux métiers de la recherche, à de hauts postes dans des musées ou des galeries, ou dans de grands studios photo.

devenir photographe professionnel

Les Grandes Écoles

Certaines grandes écoles d’arts forment leurs élèves aux métiers de l’image et proposent une spécialisation en photographie. Comme pour le master, le diplômé pourra prétendre à de hautes fonctions au sein d’une galerie ou dans la recherche.

L’école des Gobelins, par exemple, propose un Bachelor Photographie et Vidéo en 3 ans, accessible après le Bac. Enfin, certaines écoles des Beaux-Arts, comme à Paris ou à Lyon, proposent des spécialisation en photographie.

 

Comment devenir photographe professionnel sans diplôme ?

 

Reconnaitre ses propres qualités de photographe

Vous en conviendrez, avec ou sans diplôme, quand on a du talent il n’y a aucune raison qu’on ne puisse pas y arriver ! Voici quelles sont, à mon sens, les qualités indispensables pour devenir photographe professionnel :

  • posséder une sensibilité artistique ;
  • être curieux de tout ;
  • être patient ;
  • avoir de la volonté ;
  • être passionné !

Si vous pensez avoir toutes ces qualités et que vous ne souhaitez pas suivre ou reprendre d’études, faites-vous confiance et lancez-vous ! Car après tout, tous les chemins mènent à Rome.

 

Se former en autodidacte

Beaucoup de personnes ont du mal à se sentir légitime et on pense souvent, à tort, qu’un diplôme est une sorte de sésame pour se lancer. Heureusement, il existe de nombreuses façons de se former en autodidacte à la photographie, j’en suis la preuve !

D’abord, il y a les livres. Foncez à la bibliothèque ou chez votre libraire préféré et nourrissez-vous de tous les bons conseils contenus dans ces ouvrages. Vous pouvez également rejoindre un club photo de votre ville ou de votre région, vous profiterez ainsi de l’expérience d’autres passionnés.

Enfin, sachez que l’Internet fait des miracles ! En plus des bons conseils que je vous livre avec plaisir sur ce blog, j’ai développé plusieurs programmes de formation pour vous aider à apprivoiser votre don naturel pour la photographie et assouvir votre envie d’en apprendre plus !

 

Pourquoi choisir une spécialisation ?

Une fois votre diplôme en poche, ou suffisamment de techniques acquises en autodidacte, il est temps de penser à choisir une spécialisation. Il vous faut pour cela définir quel est votre style photographique : portrait, paysage, photo d’art, etc.

Dès que vous aurez réussi à définir votre style, vous aurez une meilleure idée quant à votre domaine de prédilection et vous pourrez ainsi devenir photographe professionnel spécialisé. Vous vous démarquerez ainsi de la concurrence et percerez plus vite !

 

Photographe de Presse

Un photojournaliste travaille pour un magazine ou un groupe de presse. Il peut être embauché en CDD, en CDI, ou choisir de devenir pigiste, c’est-à-dire qu’il travaille sur un sujet qui l’intéresse, puis il démarche les médias pour le vendre.

Il existe de nombreux types de photojournalistes :

  • reporter de guerre ;
  • photographe de mode ;
  • photographe sportif ;
  • photographe culinaire ;
  • photographe de nature ;
  • photographe animalier ;
  • paparazzi ;
  • etc.

Le photographe de presse possède généralement un diplôme en photographie et dispose normalement d’une carte de presse, mais elle est très difficile à obtenir !

comment devenir photographe

Photographe Indépendant

Il s’agit d’un photographe freelance, qui propose à ses clients de couvrir un évènement, par exemple. Il peut également monter un studio chez lui ou ouvrir une boutique, mais dans ce cas, il sera plutôt artisan-commerçant.

Le photographe indépendant peut être :

  • photographe de mariage ;
  • photographe portraitiste ;
  • photographe scolaire ;
  • etc.

 

Photographe d’Art

Créativité et innovation sont les maîtres-mots du photographe d’art. On peut être, par exemple :

  • photographe de nu ;
  • photographe plasticien ;
  • etc.

Un photographe d’art pourra éditer un livre photo contenant tous ses plus beaux clichés. Cependant, il est très difficile d’en vivre et la plupart des photographes d’art ont une autre spécialisation à côté.

 

Photographe Technicien

Vouloir devenir photographe professionnel peut aussi vouloir dire se lancer comme technicien. On peut être technicien de laboratoire photographique si l’on aime développer les images, les imprimer ou réaliser des épreuves photographiques.

Certains préféreront se spécialiser dans la retouche photo. D’autres souhaiteront devenir contrôleur sensitométrique, c’est-à-dire s’assurer que les machines donneront une qualité maximale aux images.

 

Que doit-on savoir avant de se lancer ?

 

Les types de contrats

Pour un emploi de photographe, il existe bien sûr des contrats de type CDI ou CDD. Ces contrats sont généralement utilisés par des studios, des magasins spécialisés ou dans la presse. Les photographes freelances établissent le plus souvent des devis puis génèrent une facture une fois la mission accomplie.

Attention toutefois lorsque vous remplissez un contrat, qu’il soit ponctuel ou permanent. Il faut toujours s’assurer que les mentions suivantes soient respectées :

  • les coordonnées des deux parties ;
  • l’objet du contrat ;
  • les modalités : salaires, horaires, droits à l’image et propriété intellectuelle ;
  • la durée du contrat.

comment vivre de la photographie

La rémunération

Il est extrêmement difficile de donner une idée des salaires ou de la rémunération d’un photographe. Tout dépend de sa spécialisation, de ses compétences, de son ancienneté, etc. Certaines études estiment que le salaire d’un photographe est supérieur au SMIC de 17 %. De plus, il existe des droits d’auteur et des droits de publicité dans certains cas, notamment en photographie d’art.

Sachez cependant que l’on décide de devenir photographe professionnel par passion. La rémunération est rarement un argument décisif pour ce métier.

 

L’investissement dans du matériel haut de gamme

Difficile de devenir photographe professionnel sans un matériel de grande qualité, et qui dit matériel de qualité, dit investissement ! Il vous faudra donc investir sur vos fonds personnels pour vous procurer un appareil photo professionnel, plusieurs objectifs, un ordinateur avec logiciel de retouche, etc.

Mon conseil : pensez à investir dans plusieurs batteries de rechange et plusieurs cartes mémoire, et ayez-les toujours avec vous au risque de passer pour le pire des amateurs si vous tombez en panne de batterie ou que votre carte mémoire est pleine !

 

Les statuts juridiques

Il faut déjà savoir que tout photographe dépend de la convention collective de la photographie, dès l’instant où son employeur ou lui-même dispose du code NAF 7420Z ou 4778C. Si vous songez à devenir photographe professionnel indépendant, sachez que le code NAF vous sera fourni par l’INSEE en même temps que votre numéro de SIRET.

En fonction de votre spécialité, votre statut juridique sera différent :

  • le statut d’artisan-photographe : est généralement celui qui est imposé ;
  • le statut de photographe-auteur : pour les photographes d’art et tous ceux ayant des droits d’auteur (voir avec l’AGESSA) ;
  • le statut de pigiste : pour les photojournalistes.

 

Comment percer en tant que photographe professionnel ?

 

Définir sa cible

Avant de vous lancer définitivement, pensez à bien définir votre cible. Vous voulez être photojournaliste ? Votre cible sera alors la presse et les différents médias. Vous rêvez d’être photographe de mariage ? Les tourtereaux seront donc dans votre ligne de mire.

Définir sa cible permet de s’adapter à son type de clientèle. Une fois cela fait, vous pourrez vous concentrer sur votre stratégie marketing pour vous faire connaître.

comment gagner de l'argent avec la photographie

Choisir un branding

Le branding est un terme marketing qui définit l’image de marque d’une entreprise. Cette partie est très importante pour les photographes indépendants, car c’est grâce à votre image de marque que vous laisserez, ou non, une forte impression auprès de vos potentiels clients.

Pour créer votre image de marque, il vous faudra :

  • définir votre nom commercial : choisirez-vous vos propres nom et prénom ou un nom original ? ;
  • concevoir une identité visuelle : logo, couleur dominante, forme de la carte de visite, etc. ;
  • constituer un magnifique portfolio : justement, j’y viens !

 

Créer un portfolio séduisant

Pour se constituer un superbe portfolio, faites une sélection de vos meilleurs clichés. Le portfolio doit impérativement représenter votre travail sous son meilleur jour. Attention, il ne s’agit pas de présenter une série photographique, votre book doit être varié !

N’hésitez pas à donner des titres accrocheurs à vos photos. Rappelez-vous : le but est de laisser une impression positive et durable sur vos potentiels clients.

 

Faire parler de soi

Évidemment, pour se faire connaître, il faut faire parler de soi ! Car non, les clients ne viennent pas tout seuls sonner chez vous. De nos jours, rien de mieux que l’Internet pour se faire connaître. Alors, allez-y le cœur joyeux :

  • site professionnel ;
  • blog, qui pourra également tenir lieu de portfolio ;
  • réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Flickr et Pinterest sont les plus intéressants pour les photographes ;

Le meilleur moyen de faire parler de soi reste tout de même le bouche à oreille… Eh oui, même à l’heure d’Internet ! Alors parlez-en autour de vous et surtout, faites en sorte de rendre vos clients heureux afin qu’ils vous recommandent à tous leurs contacts.

 

Conclusion

 

Comme nous l’avons vu, il n’y a pas qu’un seul moyen de vivre de sa passion pour devenir photographe professionnel. En effet, vous avez le choix entre suivre des études plus ou moins longues, selon votre niveau, ou vous former en autodidacte, grâce notamment aux formations en ligne. Vous aurez également compris l’importance de se spécialiser pour se démarquer et trouver sa voie.

 

J’espère avoir répondu au mieux à toutes les interrogations que vous vous posiez sur la façon de devenir photographe professionnel. Si cet article vous a été utile, n’hésitez pas à le partager et à en parler autour de vous. À très vite !