Accès immédiat à 1H de formation OFFERTE!

Les 5 techniques qu'utilisent les photographes professionnels

Je vous propose aujourd’hui de réaliser une petite expérience : installez-vous tous les jours à la tombée de la nuit à la même place. Ce peut-être sur une plage, dans une forêt, dans un jardin ou depuis la fenêtre de votre salon, et shootez tous les soirs à la même heure, et disons pendant une semaine, le coucher du soleil. Vous serez époustouflé de découvrir que chaque cliché sera unique par rapport au précédent. La luminosité, les contrastes, les nuages… tout sera différent ! Voilà, c’est ça la magie des couchers de soleil. Avez-vous déjà tenté l’exercice ? Mais au fait, comment photographier un coucher de soleil pour qu’il soit sublime et inoubliable ? Lisez ce qui suit, je vous dis tout sur la photo de coucher de soleil.

Les techniques pour photographier un coucher de soleil

Utiliser la pose longue

Avant de vous dévoiler la technique de la pose longue, un petit rappel s’impose : celui du triangle d’exposition. Eh oui, que serait-on sans lui ? Donc si vous vous souvenez bien de tout ce que je vous ai appris, le triangle d’exposition se compose :

  • de la sensibilité ISO du capteur ;
  • de l’ouverture du diaphragme situé sur l’objectif photo ;
  • de la vitesse d’obturation, c’est-à-dire de la vitesse à laquelle votre appareil photo shootera.

Comme vous êtes un photographe studieux et talentueux, vous avez tout de suite compris que la pose longue repose essentiellement sur la vitesse d’obturation, autrement dit sur le temps de pose. Plus la vitesse sera lente, plus le capteur sera exposé à la lumière.

Cette technique est très souvent employée en photographie de coucher de soleil, car elle permet de créer un effet très esthétique. Grâce à elle, les nuages laissent de jolies traînées dans le ciel, la mer devient laiteuse et les vagues se transforment en brouillard.

Pour utiliser cette technique, vous devez avoir installé au préalable votre appareil photo sur un trépied, car lorsqu’on baisse la vitesse d’obturation, le risque de flou de bougé est accru. Adaptez la sensibilité ISO de votre capteur à la luminosité ambiante et ouvrez le diaphragme de votre objectif. Enfin, baissez le temps de pose, ni trop, ni trop peu.

Par exemple, si le ciel est dégagé et que le soleil entame à peine sa descente, vous pourrez laisser la sensibilité ISO au minimum, 100 ou 200 selon votre modèle d’appareil, fermer le diaphragme à f/16 et baisser la vitesse d’obturation à 1/15e de seconde.

photographier un coucher de soleil


Choisir la bonne longueur focale pour photographier un coucher de soleil

Selon l’effet escompté et votre emplacement dans l’espace, vous ne choisirez pas nécessairement le même objectif photo à monter sur votre boîtier. Un objectif grand-angle vous permettra de prendre des plans larges, par exemple une plage au crépuscule ou le soleil pointant entre deux montagnes.

Un objectif macro peut être intéressant dans certaines situations. Personnellement, j’aime photographier un coucher de soleil de manière originale, car les images de cartes postales sont quelques fois lassantes. Avec un objectif macro, je photographie la nature avec pour fond d’arrière-plan le ciel doré par le soleil couchant.

Si vous débutez en photo de coucher de soleil, un téléobjectif fera très bien l’affaire. Ainsi, vous pourrez vous entraîner à photographier en plan large ou en plan plus serré grâce au zoom.

Un petit conseil en passant : vérifiez bien que le stabilisateur d’image soit enclenché sur votre objectif, car entre la pose longue, le risque de flou de bougé si vous n’avez pas de trépied photo et le manque de stabilisation, vous risquez de louper toutes vos images !


Balancer les blancs et trouver la bonne exposition

Concernant la balance des blancs, mieux vaux éviter le mode automatique pour photographier un coucher de soleil. En effet, celui-ci a tendance à rendre les couleurs froides et ternes. Choisissez à votre convenance le mode « nuageux » ou le mode « ombre ». Ainsi, vous obtiendrez de jolies couleurs chaudes et lumineuses.

En ce qui concerne l’exposition, il n’est pas toujours facile d’en trouver une bonne au crépuscule. Puisque vous faites face à la lumière, vos images risquent de passer de la surexposition, pendant que le soleil est au-dessus de la ligne d’horizon, à la sous-exposition, une fois qu’il s’est couché.

Mon conseil dans ce cas précis est de sous-exposer légèrement vos images avant le crépuscule et de les surexposer après le coucher de l’astre jaune.

Vous pouvez également vous servir du bracketing. Il s’agit de demander à votre appareil de prendre 3 photos lorsque vous déclenchez une fois :

  • la première photo sera prise avec un diaph de moins que votre réglage initial ;
  • la seconde sera exposée selon votre propre choix ;
  • la troisième sera surexposée d’un diaph.

Sachez que sur la plupart des appareils photo, vous pouvez sélectionner le mode auto-bracketing pour que tout ce processus se fasse automatiquement.  

photographier le crépuscule


Penser à utiliser un filtre photo pour vos photos de coucher de soleil

Savez-vous pourquoi il peut être aussi difficile de photographier un coucher de soleil ? Eh bien, parce que votre capteur possède une plage dynamique très élevée, c’est-à-dire un grand écart de couleurs situées entre les hautes lumières et les ombres.

Cette plage dynamique rend parfois les photos ternes et fades. En cas de coucher de soleil, ce dernier peut apparaître blanc sur la photo, comme un spot ou une lumière directe.

Afin de réduire l’écart entre les ombres et la lumière, le meilleur moyen reste de poser un filtre neutre dégradé sur son objectif photo. Ce petit accessoire pourra faire toute la différence entre une photo de coucher de soleil terne et une image aux couleurs chatoyantes.


Passer au post-traitement

Bien sûr, il est possible de shooter en JPEG et de ne pas avoir à retoucher ses photos. Mais soyons honnêtes : vous n’obtiendrez jamais la même qualité d’image de soleil couchant en JPEG qu’en RAW ! Pour rappel, il est impossible d’exploiter une photo en RAW sans passer par la case post-traitement.

N’hésitez pas à vous former à un logiciel de post-traitement, vous y apprendrez à modifier les contrastes ou à gérer la saturation, par exemple. Comme cela, vous pourrez créer une image qui vous ressemble : vive et colorée ou douce et pastel, à vous de choisir.

golden hour

À savoir avant de photographier un coucher de soleil


Penser à bien se préparer

Pour photographier un coucher de soleil, veillez à ne pas oublier… votre matériel photo ! Oui, ça peut paraître simpliste, je sais, mais un oubli est vite venu et peut arriver à tout le monde. Alors pour éviter cette galère voici la check list du parfait photographe de coucher de soleil :

  • un boîtier numérique reflex ou hybride (ou argentique après tout, pourquoi pas ?) ;
  • l’objectif que vous avez choisi selon la longueur focale désirée : macro, grand-angle, téléobjectif ;
  • un filtre neutre dégradé ;
  • une carte mémoire et une batterie de rechange (je ne le dirai jamais assez : il faut toujours en avoir sur soi) ;
  • un trépied photo.

Une fois tout votre matériel rassemblé, allez faire du repérage quelques heures avant le crépuscule. Ainsi, vous vous familiariserez avec l’endroit et vous serez prêt le moment venu. Notez bien tous les éléments environnants : arrière-plan, avant-plan, reflets sur l’eau, etc.

Enfin, je vous recommande d’arriver un peu avant le coucher du soleil. Sachez que vous n’aurez qu’une vingtaine de minutes pour réaliser vos clichés, alors mieux vaut ne pas perdre les quinze premières minutes à installer votre matériel et à faire vos réglages !


Soigner la composition photographique

Personnellement, les photographies de soleil couchant sur une plage de sable blanc m’ennuient à mourir, pas vous ? Par contre, une belle image bien exposée et ayant une touche d’originalité m’intéresse beaucoup !

N’hésitez pas à jouer avec les ombres et les silhouettes, par exemple. En prenant des objets à contre-jour au premier plan, vous créerez la surprise et l’émerveillement. Cela peut être un animal, un pont, un autoportrait, etc. Soyez imaginatif, tout est permis et personne n’a dit qu’il fallait que vous preniez un énième coucher de soleil sur la mer sans rien de plus.

Vous pouvez également jouer avec les nuages. Trouver un angle qui accentue leur forme ou leur couleur, utiliser un temps de pose plus long comme nous l’avons vu plus haut. Bref, là encore tout est permis et il y a vraiment matière à s’amuser.

Sachez qu’il n’est pas très intéressant de photographier un coucher de soleil s’il n’y a aucun nuage dans le ciel ! À moins bien sûr de jouer avec un sujet autre que la voûte céleste et de ne se servir que de sa couleur pour mettre en relief un avant-plan intéressant.

Il est également judicieux de jouer avec les lignes de force afin de rajouter une sorte de dynamique à l’image. Par exemple, un ponton ou une jetée, un gratte-ciel, le clocher d’une église, etc.  

coucher de soleil


Prendre son temps et profiter du paysage

J’aime parler de la méditation du photographe. Particulièrement en photo de paysage et en photo de coucher de soleil. Lorsque je pars en shooting dans la nature, j’aime prendre le temps d’observer mon environnement et de profiter du moment présent.

Un coucher de soleil est un instant fugace, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut déclencher le mode rafale et mitrailler jusqu’à remplir sa carte mémoire. Prenez le temps de jouir du spectacle. Observer la nature afin de trouver le meilleur angle de vue ou le meilleur arrière-plan.

Voici un nouveau conseil, rien que pour vous : lorsque vous voulez photographier un coucher de soleil, ne regardez pas uniquement vers l’ouest en direction de l’astre couchant. Tournez-vous vers d’autres directions et découvrez un ciel d’une couleur différente et très intéressante, tantôt rosé, tantôt bleuté.

C’est magnifique, croyez-moi et cela permet de ne pas avoir de photos surexposées à cause du soleil qui frappe directement le capteur.


Ne pas perdre une miette d’un coucher de soleil

L’erreur que commettent beaucoup de photographes en photo de coucher de soleil, c’est de ne vouloir prendre que des photos qui comportent le soleil. À peine celui-ci a-t-il franchi la zone d’horizon qu’ils remballent leur matériel photo et rentrent chez eux.

Pourtant, si vous prenez le temps de rester quelques minutes de plus, vous profiterez certainement du crépuscule, ce moment magique où les nuages s’embrasent. D’ailleurs, connaissez-vous l’heure dorée et l’heure bleue ?

L’heure dorée est le court laps de temps qui suit le coucher du soleil, juste au moment où il disparaît derrière l’horizon. À ce moment, la lumière est douce et chaleureuse. Le ciel et les nuages se parent d’une magnifique couleur rouge ou dorée, selon la saison et la luminosité.

L’heure bleue, intervient, quant à elle, plusieurs minutes après le crépuscule. Le ciel passe progressivement du bleu ciel au bleu foncé jusqu’à devenir noir pour la nuit. C’est un moment extrêmement photogénique que j’adore saisir.


Ce qu’il faut retenir


Voilà, vous êtes désormais paré pour photographier un coucher de soleil et rendre vos images uniques et sublimes. Vous savez à présent qu’il faut :

  • utiliser la pose longue pour donner un aspect laiteux aux nuages ;
  • choisir judicieusement sa longueur focale ;
  • mettre la balance des blancs en mode ombre ou nuageux ;
  • se servir d’un filtre neutre dégradé ;
  • shooter en RAW puis utiliser un logiciel de traitement d’images ;

N’oubliez pas de partir en repérage et d’arriver tôt sur les lieux de prise de vue. Soignez votre composition afin de la rendre unique et de vous démarquer de toutes ces images de carte postale qu’on a trop vues.

Vous avez apprécié cet article ? N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux et à en parler autour de vous. Et pour progresser rapidement dans l’apprentissage de la photographie, rendez-vous sur ma page de programmes de formation. À bientôt !