Accès immédiat à 1H de formation OFFERTE!

Les 5 techniques qu'utilisent les photographes professionnels

Votre artiste préféré a annoncé qu’il entamera une nouvelle tournée prochainement ? Vous voilà survolté comme un adolescent et vous avez bien l’intention d’immortaliser ce moment qui promet d’être inoubliable ! Oui, mais voilà : vous voulez être certain de rendre hommage à votre star favorite grâce à des photos de concert dignes d’un photographe professionnel. En plus, vous avez fait la queue pendant des heures pour obtenir votre place de concert, alors pas question que vos clichés soient gâchés par manque de préparation. C’est ici que j’interviens ! Je ne peux malheureusement pas vous faire rentrer en back stage, mais je vous garantis que si vous suivez tous mes conseils de pro, vous obtiendrez des images incroyables de votre idole. C’est parti pour le show !

 

À savoir avant de se lancer dans la photo de concert

 

Des conditions souvent difficiles

Les conditions de prises de vues lors d’un spectacle ou d’un concert sont vraiment particulières, principalement à cause du manque de luminosité. En effet, la lumière provenant des spots disposés sur scène, change et bouge tout le temps, tantôt elle est très forte et tantôt vous vous retrouvez quasiment dans le noir.

Il va donc falloir rester attentif et déclencher avec une vitesse d’obturation rapide dès que la lumière devient raisonnable. De plus, les artistes bougent sur scène eux aussi, et souvent vite. Croyez-moi, on a parfois l’impression de faire de la photo animalière lors de certains concerts.

Enfin, pensez à protéger votre matériel, surtout si vos goûts musicaux vous emmènent vers des concerts un peu trash où la bousculade est commune. Si c’est le cas, préférez vous mettre sur le côté ou dans les gradins.

photographier un concert


Lâchez prise

Surtout, ne cherchez pas à prendre la photo parfaite ! Lors d’un concert : shootez, shootez, shootez et vous verrez plus tard le résultat ! Il est, en effet, très difficile de faire de parfaites compositions sur des photos de spectacles.

Un micro, un câble, un technicien dans le champ ou des centaines de bras levés devant vous : composer une photo de concert est un véritable parcours du combattant. Mais au final, c’est là que repose tout le charme des photos de concert : elles sont spontanées et imparfaites !

 

Bien se renseigner

Pour être sûr de réussir ses photos de concert, renseignez-vous au préalable :

  • quelle est la disposition de la salle ? ;
  • où pourriez-vous vous placer pour avoir le meilleur angle ? ;
  • il y a-t-il une première partie ? ;
  • quel est le type d’ambiance de ce genre de concert ? ;
  • etc.

 

Quel matériel adopter pour de superbes photos de concert ?

 

Quel type d’appareil photo emporter pour un concert ?

Sauf si vous travaillez pour un magazine de pop culture, vous n’aurez pas besoin de venir avec un appareil photo grand format. Un boîtier reflex plein format ou APS-C, ou encore un hybride micro 4/3 fera très bien l’affaire.

Concernant les accessoires, ne vous encombrez pas trop. Mettez toujours, TOUJOURS, dans votre sac photo une carte mémoire et une batterie de rechange. Hormis cela, ne vous déplacez pas à un concert avec trois objectifs, un trépied et la panoplie complète du parfait photographe, vos voisins risqueraient de ne pas apprécier.

 

Quel objectif monter sur son boîtier ?

C’est un point très important ! Rappelez-vous que lors d’une séance de photos de concert, il y a très peu de luminosité et il faut opter pour une vitesse d’obturation rapide. Privilégiez donc un objectif lumineux dont le diaphragme puisse ouvrir à f/1.4 ou f/2.8.

Quant au choix de la focale, je recommande grandement de s’équiper d’un méga zoom plutôt que d’une focale fixe. Lors d’un concert ou d’un spectacle, vous serez probablement bloqué à votre place et il vous sera très difficile de vous déplacer pour prendre la scène et l’artiste sous différents angles.

Si vous possédez un objectif à focale variable, vous aurez la possibilité de faire à la fois de larges plans et des plans plus cadrés : portrait de l’artiste, foule en délire, scène dans son intégralité, etc.

 

Comment choisir les bons réglages ?

 

Sélectionner son mode de prise de vue

Quand on commence à apprendre la photo, on a hâte de pouvoir passer en mode manuel afin de pouvoir faire tous les réglages soi-même. Oui, mais il faut avant tout connaître toutes les possibilités de réglages sur le bout des doigts et savoir passer très rapidement d’un réglage à un autre.

À moins d’être plus rapide que votre ombre, je vous déconseille fortement de prendre vos photos de concert en mode manuel. Comme nous l’avons évoqué plus haut, la lumière change vite et souvent lors d’un spectacle et il est quasiment impossible de faire ses réglages de façon à être synchronisé avec elle.

C’est pourquoi je préfère vous recommander de régler votre appareil photo sur le mode « priorité vitesse ». Ainsi, vous n’aurez pas à vous soucier de la sensibilité ISO et de l’ouverture du diaphragme et vous n’aurez la main que sur la vitesse d’obturation.

Si vous n’êtes pas sûr de vous ou que vous êtes encore débutant, n’ayez jamais honte de shooter en mode automatique. Mieux vaut une belle photo bien composée prise en mode automatique qu’une photo totalement inexploitable prise en mode manuel.

photographie concert


Doser le triangle d’exposition

Si vous avez envie de tester le mode manuel pour vos photos de concert, il va falloir prérégler votre appareil photo afin d’être prêt lorsque l’artiste entrera sur scène. Pour cela, il va falloir revoir les règles du triangle d’exposition !

Pour rappel, le triangle d’exposition est composé des éléments suivants :

  • la sensibilité ISO : par laquelle le capteur sera plus ou moins sensible à la lumière ;
  • la vitesse d’obturation : qui expose le capteur à la lumière pendant une durée déterminée ;
  • l’ouverture du diaphragme : qui laisse entrer plus ou moins de lumière par l’objectif.

Pour vos photos de concert, le but est à la fois de laisser rentrer suffisamment de lumière dans un environnement où elle est très variable et de capter les mouvements rapides des artistes.

Tout d’abord, montez votre sensibilité ISO, mais pas trop, car sinon votre image risquerait d’être dégradée par de la poussière numérique. Montez à 1 600, voire 3 200 ISO, mais évitez vraiment d’aller au-delà.

La vitesse d’obturation devra être relativement rapide, à moins d’assister au concert d’un orchestre symphonique. Les musiciens bougent généralement assez peu, mais le chanteur d’un groupe gigote sans arrêt. Augmentez donc la vitesse d’obturation à 1/500e de seconde si la star est survoltée et à 1/250e de seconde si elle est plutôt calme.

Enfin, ouvrez le diaphragme à fond ! Cela créera un beau flou d’arrière-plan, mais surtout, cela contre balancera la vitesse rapide de l’obturateur et une sensibilité ISO parfois un peu faible.

 

Choisir son mode de mesure d’exposition

Il s’agit ici de doser la lumière sur une certaine zone de l’image. Il existe trois types de mesures d’exposition qu’il conviendra de choisir en fonction de la disposition de la salle, de votre placement et du résultat attendu :

  • la mesure évaluative, ou matricielle : permet à l’appareil de faire une moyenne de la lumière sur la totalité de l’image ;
  • la mesure pondérée centrale : mesure la quantité de lumière sur la partie centrale du cadre ;
  • la mesure spot : restitue la lumière sur un point précis de l’image, le visage par exemple.

Personnellement, j’utilise toujours la mesure spot pour mes photos de concert ou de spectacle. Je trouve qu’elle fait superbement ressortir les visages et les expressions des artistes.

 

Balancer les blancs

Au vu des problèmes de luminosité rencontrés lors des spectacles, mieux vaut penser à la balance les blancs afin de ne pas se retrouver avec des clichés aux teintes trop chaudes, dans les jaune-orange, ou trop froides, dans les bleus.

Il s’agit de faire une manipulation indiquant à votre appareil que telle zone de l’image est la référence de blancs sur laquelle il doit s’appuyer. L’idéal est de shooter en RAW, ainsi, vous pourrez facilement rattraper une balance des blancs mal dosée et récupérer de belles couleurs.

 

Mes techniques de pro

 

Où se placer pour avoir les meilleures photos de concert ?

Avant de réserver vos places de concert, posez-vous quelques questions quant aux clichés que vous aimeriez prendre :

  • chanteur en gros plan ou foule en délire ? ;
  • artistes de face ou de profil ?

Selon le type de photos de concert que vous avez envie de faire, votre placement sera différent. En effet, vous choisirez sûrement de vous placer dans la fosse, devant la scène, pour des close-up du chanteur et de ses musiciens.

Une place en gradin vous permettra de prendre de superbes photos de foule ou des photos de la scène dans son intégralité. Enfin, si vous aimez prendre les profils, vous préférerez une place côté jardin, soit à gauche de la scène, ou côté cour, soit à droite de la scène.

Une petite astuce consiste à arriver tôt et à s’entraîner à prendre ses clichés pendant que les techniciens font les derniers réglages de la lumière. Ainsi, vous n’aurez pas de mauvaises surprises pendant le spectacle et vous saurez parfaitement sur quels réglages vous baser.

photo de concert


Comment soigner au mieux sa composition ?

J’en ai déjà parlé plus haut, quand on fait des photos de concert, mieux vaut lâcher prise, car il y aura presque toujours un élément perturbateur dans le champ : micro, câbles, bras, etc. Alors pourquoi ne pas jouer avec ces éléments ?

Par exemple, inspirez-vous de la règle des tiers si vous êtes dans la fosse. Le haut de la scène avec les écrans et les spots dans le tiers du haut, la scène et ses artistes dans le tiers du centre et les bras levés de la foule dans le tiers du bas.

Mais le plus important, c’est bien sûr de s’amuser ! Alors n’hésitez pas, faites la mise au point sur le micro plutôt que sur le chanteur, cadrer les instruments, tester des angles insolites et n’oubliez pas de profiter vous aussi du spectacle !

 

Peut-on vivre de la photo de concert ?

Je dois être honnête, si la photo de concert est votre passion, ayez tout de même une autre activité à côté, photographique ou non. Le monde du spectacle est tout petit et il est très difficile d’obtenir une accréditation.

Si toutefois vous voulez tenter votre chance, entraînez-vous d’abord lors de petits concerts locaux ou de festivals. Lors de vos reportages photo, suivez toujours les indications que l’on vous a données : pas de flash, 3 premiers morceaux uniquement, accès au back stage ou non, etc.

 

Que le spectacle commence !

 

Vous voilà fin prêt pour faire des photos de concert rock’n’roll ! Vous l’aurez compris, l’ennemi du photographe de spectacle est le manque de luminosité. Lorsque je fais ce type d’images, je programme toujours mon appareil photo en avance comme ceci :

  • mode manuel ;
  • sensibilité ISO : 3 200 ;
  • vitesse d’obturation : 1/250e de seconde ;
  • ouverture du diaphragme : f/2.8 ;
  • mesure de lumière : mode spot ;
  • balance des blancs : automatique.

Ne vous encombrez pas avec trop de matériel : un boîtier, un objectif à focale variable, un sac photo, une batterie, une carte mémoire et c’est tout. Enfin, rappelez-vous que l’essentiel est de s’amuser !

Cet article vous a été utile ? Pensez à le partager avec vos proches et à en parler autour de vous. Pour aller plus loin dans l’apprentissage de la photographie, n’hésitez pas à consulter mes programmes de formation. À très vite !