Accès immédiat à 1H de formation OFFERTE!

Les 5 techniques qu'utilisent les photographes professionnels

Dans la famille du matériel photographique, vous m’avez demandé le trépied photo : le voici ! Véritable support pour appareil photo, il devient un accessoire indispensable dans certaines situations, comme en photo de nuit ou en pose longue, par exemple. De plus, si votre appareil est trop lourd et que vous ne sentez plus vos épaules à la fin de la journée, alors pas de doute : il vous en faut un coûte que coûte ! Mais parmi toute l’offre existante, comment faire son choix ? Tripode, monopode, trépied photo professionnel…. Comment être sûr de choisir le bon trépied photo en fonction de vos besoins ? Rassurez-vous, je suis là pour vous conseiller et vous aider à faire le bon choix. Partons tout de suite au pays des trépieds pour appareil photo !

Pourquoi vouloir un trépied photo ?

Avant tout, posez-vous la question de savoir si oui ou non un trépied photo est indispensable dans votre cas. Si vous vous contentez de prendre quelques clichés de temps en temps en mode automatique, alors n’y pensez pas ! Vous ne feriez que perdre votre argent et laisser ce pauvre trépied prendre la poussière au fond d’un placard.

Mais lorsqu’on commence à bien maîtriser son appareil photo en mode manuel, alors l’achat d’un trépied peut être envisagé. En général, on l’utilise dans les cas suivants :

  • pour les photos de paysage : si vous souhaitez avoir une grande profondeur de champ bien nette, mieux vaut installer son appareil sur un trépied bien stable ;
  • pour les poses longues : dans ce cas, vous ne pourrez jamais y arriver sans tripode au risque d’avoir un flou de bougé trop important ;
  • pour se prendre en autoportrait : eh oui, si vous ne tenez pas vous-même l’appareil photo, il faut bien trouver un autre moyen ;
  • pour les photos techniques : comme pour les prises de vue en haute résolution ou le light painting, par exemple ;
  • pour supporter un matériel beaucoup trop lourd : si vous comptez passer la journée à faire de la macrophotographie avec un appareil plein format et un objectif 500 mm à la main, mieux vaut avoir les épaules bien musclées ou un bon trépied !

Vous êtes convaincu de la nécessité d’offrir un support à votre appareil ? Dans ce cas, continuons et voyons de quoi est composé un trépied photo.

Quels sont les principaux critères à prendre en compte ?

La charge maximale

Le but premier d’un trépied photo : c’est la stabilité ! Et pour qu’il soit stable, il faut qu’il puisse supporter le poids de votre appareil photo sans broncher ni plier. Informez-vous donc au préalable du poids de votre objectif le plus lourd et additionnez-le au poids de votre boîtier, vous obtiendrez ainsi la charge maximale que devra supporter votre trépied.

Si vous comptez investir dans les mois ou les années à venir dans du matériel plus haut de gamme et peut-être plus lourd, prenez ce critère en compte et dirigez-vous tout de suite vers un trépied à charge maximale plus conséquente. L’idéal est de multiplier par deux la charge actuelle, donc si votre appareil photo fait 2,5 kg avec son objectif le plus lourd, dirigez-vous vers un trépied à charge maximale de 5 kg.

quel est le meilleur trépied photo

La hauteur

Pour un trépied photo classique, vérifiez que sa hauteur arrive au niveau de votre épaule. Ainsi, en fixant l’appareil en son sommet, le viseur devrait arriver pile devant votre œil. Enfin ça, c’est pour les personnes de taille moyenne ! Heureusement, les constructeurs ont également pensé aux personnes de grande taille. La plupart des trépieds possèdent une colonne centrale télescopique pour remonter un peu plus l’appareil sans qu’on ait besoin de se pencher.

Mais il faut aussi penser à la hauteur minimale du trépied. Si vous comptez faire beaucoup de photos au ras du sol, prenez directement un mini trépied. Sinon, vérifiez que le trépied de votre choix puisse descendre très bas. Ceci est très utile pour les photos de paysage ou la macrophotographie notamment, ou pour des photos créatives prises sous un angle différent.

Enfin, prenez en compte la hauteur totale du trépied une fois replié, surtout si vous comptez voyager avec lui !

Le poids et le matériau

Autant vous le dire tout de suite : si vous comptez voyager ou si vous vous déplacez souvent, prenez un trépied photo en carbone ! En effet, la fibre de carbone étant un matériau très léger, le poids de votre matériel sera beaucoup moins conséquent.

Les trépieds en aluminium sont quant à eux extrêmement solides et dureront des années. Ils sont surtout intéressants pour la stabilité qu’ils procurent.

Il existe des trépieds en plastique, mais du point de vue de la stabilité et de la qualité, je vous conseille de passer votre chemin, sauf si vous comptez racheter un trépied tous les six mois !

Le système de blocage

En général, les jambes d’un trépied photo sont rétractables afin de pouvoir le transporter facilement et de pouvoir adapter sa hauteur. Il existe deux systèmes de blocage selon les modèles :

  • les systèmes à vis : ce système permet une grande stabilité, mais il faut prendre en compte qu’à chaque fois que vous dépliez et repliez votre trépied, il faudra visser et dévisser les pieds, ce qui à la longue constitue une perte de temps ;
  • les systèmes de clapets : facile et rapide, ce système est très apprécié par les photographes pressés. Cependant, il s’use un peu plus vite que le système à vis.

La rotule de tête

Pour être efficace, un trépied doit être flexible ! C’est là qu’intervient la rotule disposée en haut du trépied sous la plateforme de fixation de l’appareil. Cette rotule permet d’articuler la tête du trépied et donc de mouvoir l’appareil photo à 360 degrés. Certains trépieds sont vendus en kit ou alors il faut carrément acheter la rotule séparément et la monter soi-même. D’autres proposent une rotule incorporée.

On distingue deux types de rotules :

  • la rotule 3D est composée de trois vis indépendantes, chacune d’elles permettant de régler un axe différent : vertical, horizontal et circulaire ;
  • la rotule à balle : ici, une seule vis fixe ou libère la rotule. Ce système est plus rapide à prendre en main, mais un peu moins précis que le système à vis en 3D.

Le système d’attaches

Avant d’acheter votre trépied, assurez-vous que son système d’attaches, à savoir le système qui va permettre de faire tenir l’appareil au trépied, corresponde bien à votre type d’appareil photo. Il faut que vous puissiez visser la plateforme sous votre appareil et que celle-ci se fixe rapidement et facilement sur le trépied.

Les jambes

Pour plus de confort, prenez un tripode dont les trois jambes sont indépendantes les unes des autres et non fixées entre elles. Le fait que ces jambes soient libres vous permettra de disposer votre trépied comme vous l’entendez. Par exemple, vous pourriez avoir besoin de raccourcir une jambe pour plus de stabilité sur un terrain pentu.

comment choisir trépied photo

Les critères secondaires

Voici une liste non-exhaustive des différentes options dont peuvent disposer certains trépieds :

  • le système de mesures à bulle : comme sur un niveau de maçon, il permet de vérifier que votre appareil est parfaitement droit ;
  • le crochet : placé sous la colonne centrale, on peut y accrocher son sac ou tout autre matériel photo ou affaires personnelles ;
  • les pieds à pointes rétractables : pour fixer le trépied dans un sol mou ;
  • la colonne démontable : on peut ainsi transformer un tripode en monopode.

Quel trépied photo pour quel type d’appareil ?

Reflex plein format

Un reflex plein format, c’est super : ça fait de très belles photos et on peut utiliser tout un tas de paramètres pour prendre des clichés de grande qualité et originaux. En revanche, un reflex plein format, c’est lourd ! Alors mieux vaut miser sur un trépied en fibre de carbone, à charge maximale de 7 kg. Ainsi, votre tripode sera suffisamment stable et léger.

Si vous comptez vous déplacer beaucoup, vous pouvez également opter pour un monopode. Celui-ci ne permet pas de lâcher votre appareil photo, mais uniquement de le soutenir pour en alléger la charge. C’est généralement la méthode privilégiée par les photographes de sport ou de macro.

Reflex petit format et hybride

Cette fois, vous pouvez partir sur un trépied, en carbone ou en aluminium, à charge maximale de 5 kg. En effet, l’appareil étant moins lourd, il n’y a pas besoin de prendre plus, à moins que vous n’ayez un objectif vraiment très lourd.

Vous pourrez également opter pour un mini trépied photo, surtout si vous partez en voyage et que vous ne voulez pas vous encombrer. Il en existe à jambes rigides, comme une sorte de trépied miniature. Mais il y en a de plus originaux, dont les jambes sont articulées et qui peuvent même se fixer sur de nombreuses surfaces verticales grâce à des ventouses.

Compacts et smartphones

Pour les appareils compacts ou les smartphones, il existe des modèles spéciaux. Les trépieds pour smartphones ressemblent beaucoup aux mini trépieds que je viens d’évoquer, mais leur charge est bien moindre que ceux conçus pour les appareils petit format, ne les utilisez donc pas pour vos appareils reflex ou hybrides !

Enfin, sachez que certaines perches à selfie télescopiques peuvent se transformer en petit trépied pour IPhone ou Android.

Que doit-on savoir de plus avant l’achat ?

Le prix

Bien entendu, le prix dépendra du matériau, du type de trépied, ainsi que des options que vous choisirez. Pour un bon trépied d’entrée de gamme, comptez au minimum 100 €.

Envisagez vraiment l’achat de votre matériel comme un investissement : plus vous prendrez de la qualité, plus il vous durera longtemps. De plus, s’il est vrai que la technologie avance à grands pas, cela fait bien longtemps que la recherche ne s’intéresse plus aux trépieds… Il y a donc peu de chances que celui que vous choisirez se démode.

meilleures marques trépied photo

Les marques

Comme je viens de l’évoquer, le choix du matériel s’apparente à un investissement. Évitez donc à tout prix les marques inconnues vendues en supermarché ! Je vous garantis que ces produits ne vous dureront pas longtemps. De plus, pensez qu’il s’agit d’un système de support pour votre précieux appareil photo… imaginez votre réaction s’il venait à s’écrouler en même temps que le trépied !

Pour les marques à privilégier, voici les plus connues :

  • Manfrotto : probablement LA marque de référence ;
  • Vanguard : son concurrent direct ;
  • Sirui : connu pour son super rapport qualité/prix ;
  • Gorillapod : pour les mini trépieds ou les trépieds pour smartphone.

En conclusion

Vous y voyez plus clair ? Tant mieux, vous voilà fin prêt à acquérir votre nouveau trépied photo ! Pour rappel, voici les points importants à vérifier :

  • la charge maximale : en fonction de votre appareil photo ;
  • la hauteur : il doit arriver à votre épaule ;
  • le poids et son matériau : prenez-le léger et stable, en fibre de carbone ou en aluminium ;
  • le système de blocage : à vous de voir si vous préférez à vis ou à clapet ;
  • la rotule de tête : là encore, vous devrez choisir entre une rotule 3D ou une rotule à balle ;
  • le système d’attaches : qui doit être facile à utiliser ;
  • les jambes : indépendantes les unes des autres.
  • etc.

Si cet article vous a été utile, pensez à le partager sur les réseaux sociaux et à en parler à tous vos amis. Enfin, pour connaître mes astuces sur comment acheter le meilleur matériel sans se ruiner, n’hésitez pas à consulter mes programmes de formation. À très vite !